Tapis scandinave modèle VK2 olive / white

(à partir de)

Tapis scandinave modèle VK2 olive / white *Étape requise

Pour vous aider à choisir, et pour recevoir des échantillions, n'hésitez pas nous contactez par mail: contact@galerie-mobler.com ou par téléphone au: 01 43 33 20 12

Votre configuration:
Prix final
1 084,80 € TTC
Poser une question

TAPIS VK-2

Avec la mer comme inspiration

Lorsque Vibeke Klint concevait un tapis, elle commençait généralement par un croquis à l'aquarelle.

La couleur bleue était caractéristique de Vibeke Klint, qui s'est inspirée de la vue de sa maison et de son atelier à Taarbaek donnat sur la mer, et des nuances changeantes de bleu, de vert et de gris de la mer et du ciel.

Son tapis VK-2 datant la fin des années 1970 en est un bon exemple. Le tapis a été conçu à la même période que son tapis VK-1, qu'elle a conçu pour la Banque nationale danoise, et se caractérise par un motif géométrique serré et minimaliste à rayures diagonales blanches sur un fond coloré. Le motif minimaliste semble très simple, mais plus un dessin est simple, plus il est difficile à tisser. Rien ne peut être caché. Alors comme aujourd'hui, seuls les tisserands les plus qualifiés sont capables de tisser avec la précision nécessaire pour que la conception fonctionne comme prévu.

En étroite collaboration avec la famille Klint, NORDICMODERN a récemment mis en production le design original du tapis VK-2 dans le cadre de sa collection de designs de Vibeke Klint.

Le tapis est disponible en 3 tailles et 4 couleurs.

Dimensions 140 x 200 cm / 170 x 240 cm / 200 x 300 cm
Matière laine
Style Classique
Neuf
Origine Danemark
Fournisseur Nordicmodern

Vibeke Klint

Karen Vibeke Klint (née Nielsen ; 13 décembre 1927 - 30 décembre 2019) est une artiste danoise qui a créé une grande variété de tapisseries, tapis, soies et textiles de maison, initialement inspirés par le fonctionnalisme. Son travail a été utilisé pour décorer des salles de concert, des ambassades, des ministères et des églises. Si ses propres créations s'inspirent fréquemment de motifs géométriques, elle réalise également des tapisseries d'après les dessins de William Scharff et Palle Nielsen.

 

Née le 13 décembre 1927 à Frederiksberg, Karen Vibeke Nielsen était la fille de l'éditeur Gunnar Lorens Christian Nielsen (1901–52) et de Karen Gudrun Skou (1905–66). Quand elle avait six ans, la famille a déménagé à Aarhus où son père est devenu rédacteur en chef du journal local Århus Stiftstidende. En 1942, elle et ses deux jeunes sœurs sont retournées à Copenhague où son père avait été nommé rédacteur en chef de Nationaltidende. Pendant ses études, elle a pris des cours d'art privés avec Poul Sæbye et plus tard avec Bizzie Høyer. À 19 ans, elle étudie le tissage auprès de Gerda Henning à l'École des arts et métiers et obtient son diplôme en 1949.

 

Vibeke a d'abord été engagée par Karen Warming pour qui elle a tissé de longues longueurs de tissus d'ameublement. Heureuse de trouver quelque chose de moins ennuyeux, elle a immédiatement accepté une offre de Gerda Henning pour travailler à la création de tapisseries pour la chambre parlementaire de Christiansborg. Afin de la préparer à la tâche, Henning l'envoie en France où elle apprend l'art de la tapisserie auprès de Jean Lurçat et Pierre Wemaëre. Son séjour a été écourté lorsque Gerda Henning est décédée en 1951. Son mari, Gerhard Henning l'a aidée à reprendre l'atelier qu'elle a ensuite déménagé à Tårbæk où elle a vécu. Le projet de Christiansborg échoue mais en 1954, elle commence à travailler sur des tapisseries pour Egmont H. Petersens Kollegium à Copenhague, inspirées des dessins de William Scharff. Cette année-là, elle a également commencé à travailler pour l'architecte Mogens Koch, créant des textiles pour l'église danoise de Londres, l'église St Jørgensbjerg de Roskilde et l'église Holbæk.

 

En 1954, Vibeke Nielsen épouse Morten Le Klint (1918-1978), fils de l'architecte Kaare Klint, avec qui elle a trois enfants : Peter, Jakob et Le.

 

Dans les années 1960, Klint a créé la tapisserie Den barmhjertige samaritan (Le Samaritain miséricordieux) à partir d'un dessin de Palle Nielsen, pour la mairie de Fredericia. En 1977, elle a conçu le rideau principal pour l'église Gladsaxe et en 1979, les textiles pour Vor Frue Kirke de Copenhague. La même année, avec Randi Studsgarth, elle organise l'exposition révolutionnaire Danske ægte Tæpper au Nikolaj Kunsthal, un lieu d'exposition à Copenhague, présentant les œuvres récentes d'artistes textiles danois. Dans les années 1980, elle crée des textiles pour la décoration de plusieurs églises au Danemark et pour les ambassades danoises à Washington D.C., Lima, Paris et Nairobi.

 

Prix

Vibeki Klink a reçu de nombreux prix dont la médaille Eckersberg (1978), la médaille Prince Eugen (1996) et l'Ordre du Dannebrog (2000).