Exposition-vente Olivier Garand

 « Ses toiles, il faut se pencher sur elles, les regarder en allant jusqu'au bout de l'attention. » Yves Michaud

            Olivier Garand est né à Paris en 1954, année de la mort de Matisse et du premier album d'Elvis Presley. Il est diplômé de l’école des Beaux-Arts et de l’Ecole d’Arts appliqués.  

Dans les années 80 il est découvert par la galerie Maeght qui l'expose à plusieurs reprises et le fait participer à différentes éditions au côté d'éminents artistes tels que Miró , Alechinsky, etc...

Le processus créateur d'Olivier Garand est unique, subtil mélange de collage et d’écriture automatique.

« L’ensemble de mes peintures ont été réalisées sur papier » explique Garand, « La peinture et le dessin traversent littéralement le papier japonnais que j’utilise à l’envers. Ces feuilles sont ensuite découpées en une multitude de formes de motifs qui constituent un vocabulaire que j’assemble spontanément, avant de les maroufler sur toile ou sur carton. »

Nourri par l'art et la philosophie des surréalistes, Olivier Garand puise son inspiration des artistes de la génération de l'avant-garde du XX ème siècle. En effet, on retrouve dans ses compositions l'explosion des couleurs qui rappelle l'audace des peintres Fauves menés par Matisse. L'idée de dépasser les limites du cadre, de retrouver la pureté de la peinture, est la quête chère à Jackson Pollock, chef de file de l'expressionnisme américain des années 50. La culture américaine est une source d'inspiration primordiale pour Olivier Garand, fervent admirateur du poète Walt Whitman, du roman américain et du cinéma.

Si les peintures d'Olivier Garand frappent par l'explosion de couleur, on y retrouve une certaine distance et froideur. L'artiste se rend fréquemment dans le désert algérien, terre rude et silencieuse, propice au recueillement de soi.

Le philosophe Yves Michaud auteur de la préface d’un catalogue consacré à Garand écrit : « Sa peinture est prête à tous les voyages et à toutes les libertés. Ce sont des microcosmes où il se réfugie et se perd, des pays miniatures vers lesquels il s'évade.

La rencontre entre la galerie Møbler et Olivier Garand est d’abord amicale, mais aussi une évidence. L’explosion de couleur, le foisonnement des formes, des détails, sont un parfait contrepoint à la sobriété et au dépouillement des formes scandinaves.

+ 33 (0)1 43 33 20 12