Louis Poulsen

La célèbre marque de luminaire danoise Louis Poulsen est née d'un négoce de liège et d'une entreprise de quincaillerie, avec l'ouverture en 1892 d'un "département d'électricité" spécialisé dans les lampes à arc de carbone. Louis Poulsen (1871-1934), neveu du fondateur Ludwig R. Poulsen (1846-1896), prend les rênes de l'entreprise en 1906 et s'installe deux ans après à Nyhavn (Copenhague). Le tournant, pour cette entreprise de commerce de gros, va avoir lieu en 1911, quand Sophus Kaastrup-Olsen acquiert 50% des oarts de la division électrique de Poulsen. Olsen, homme aux idées politiques très avancées, est fermement convaincu que l'électricité a un grand avenir. Louis Poulsen se retire en 1917 et Olsen devient alors le seul propriétaire. Presque immédiatement, il va bénéficier de l'explosion de la demande due à la fin de la Première Guerre mondiale et à la restitution longuement espérée de la partie méridionale du Jutland au Danemark. En 1918, la société Louis Poulsen affiche le chiffe d'affaires phénoménal de 5 millions de couronnes, pour un bénéfice net de 600 000 couronnes. Les années 1920 sont difficiles. Puis un jour, Olsen rencontre le designer de luminaires Poul Henningsen ("il était aussi fou que moi" confiera plus tard Henningsen), l'engage, et l'entreprise renoue avzec la croissance. A partir de 1924, Henningsen dessine pour Louis Poulsen des lustres qui atténuent la luminosité excessve des ampoules à arc de carbone grâce à des super-positions d'abat-jour qui font office de déflecteurs. Comme il le note lui-même : "La lumière électrique est ingrate, et cela ne parodnne pas dès lors qu'il faut éclairer une pièce. Elle est tellement imparfaite que, malgrès sa commodité, son prix peu élevé et son abondance, elle est toujours impopulaire. Les gens civilisés la considèrent plutôt comme un mal nécessaire. " Pour résoudre ces problèmes inhérents à la lumière électrique, les lustres de Henningsen diffusent la lumière, mais indirectement. Remarquablement modernes, à la fois beaux et fonctionnels, ils lui vaudront une médaille d'or à l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels de Modernes Paris en 1925. Un an plus tard, Henningsen dessine la fameuse série PH, toujours en production. Les PH, d'une modernité saisissante pour leur époque, séduisent les architectes et les architectes d'intérieur- Alvar Aalto, par exemple, va les intégrer dans l'aménagement de l'auditorium de Turku en Finlande. Le modèle, très efficace pour répartir la lumière, sera largement utilisé dans les bâtiments publics, par exemple la gare ferroviaire de Cologne en 1929, ou des locau plus petits à usage commercial ou d'habitation. En 1931, il s'était déjà vendu 30 000 PH dans le monde. La maison Louis Poulsen réussit à survivre à la Seconde Guerre mondiale et poursuit son expansion en ouvrant des filiales dans plusieurs pays et en commandant à d'autres designers célèbres (dont Arne Jacobsen, King & Miranda et Alfred Homann) des lustres et des lampes pour habitations et espaces publics. En 1997, Louis Poulsen comptait 1090 employés et des filiales en nom propre en Allemagne, Suède, Norvège, Finlande, Grande-Bretagne, Pays-Bas, France, Suisse, Australie, Japon et Etats-Unis. La maison Poulsen édite toujours les lustres de Poul Henningsen, les classiques d'Arne Jacobsen et de Verner Panton, mais elle n'en oublie par pour autant les jeunes talents et reste l'une des entreprises les plus crétives de son secteur d'activité. (taschen)


La galerie Møbler est revendeur officiel et agréé par la marque Louis Poulsen



Actuellement en vente

+ 33 (0)1 43 33 20 12