Fritz Hansen

En 1872, Fritz Hansen ouvre à Copenhague un atelier d'ébénisterie spécialisé dans le tournage du bois et la fabrication de châssis en bois ou en fet pour les meubles rembourrés. En 1915, son fils Christian introduit des procédés industriels qui permettent de passer à la fabrication en série. Grâce aux nouvelles techniques, notamment celle du cintrage du bois selon la méthode mise au point par Michael Thonet en Autriche, l'entreprise familiale s'agrandit considérablement dans les années 1920. En 1932, les fils de Christian, Fritz et Soren, entrent dans l'équique de direction,et commencent à moderniser la ligne de produits avec des créations telles que la chaise DAN de Soren Hansen (1930), une version subtilement actualisée de la chaise bistro de Thonet. Un an plus tard, la maison Hansen est en procès avec Lorenz-Thonet à propos d'une chaise en tubes chromés en porte-à-faux dessinée par l'architecte Mogens Lassen, un des nombreux litiges concernant la paternité du format en porte -à-faux et les droits de propriété intellectuelle correpondants. Dans les années 1930, Fritz Hansen va produire beaucoup d'autres meubles de style moderne en bois cintré et en tubes d'acier, dessinés entre autres par des architectes tel que Heilmann Sevaldsen, Fritz Shlegel et Kaare Klint. A la fin des années 1940, Fritz Hansen propose une série de meubles de Hans Wegner, notamment la Chinese Chair N°1 (1944), inspiré d'une antiquité chinoise illustrée dans l'ouvrage d'Ole Wanscher, Types of Furniture (1932). COmme souvent chez Wegner, ce siège n'est pas la simple reproduction d'un modèle existant, mais son développement, une version moderne de haute qualité, rationalisée pour faciliter la production en grande série. C'est également de la fin des années 1940 que datent le fauteuil en hêtre de Ove Boldt (une reinterprétation de la traditionnelle chaise Windsor), la chaise en hêtre rembourrée de Soren Hansen (qui annonce les formes sculpturales d'Arne Jacobsen), le canapé en hêtre à accoudoirs rabattables de Borge Mogensen (version moderne d'un modèe ancien). Fritz Hansen va aussi concevoir et fabriquer la chaise en contreplaqué moulé AX (1950) de Peter Hvidt et Orla Molgaard-Nielsen, un événement qui fait date et marque le changement de cap de la firme vers un idiome plus moderne. En 1951-1952, Arne Jacobsen dessine pour Fritz Hansen sa chaise empilable Myren (Fourni), véritable chef d'oeuvre de simplification avec sa coque en contreplaqué moulé d'une seule pièce et ses pieds en métal tubulaire. Avec sa taille pincée et son galbe séduisant, la Ant deviendra une icône du "new look" des années 1950. Suivra en 1955 une série de chaises qui connaîtra encore un plus grand succès, la Serie 7, dont la construction en contreplaqué moulé et tubes de métal convient particulièrement elle aussi à la production industrielle. C'est également Fritz Hansen qui présente les désormais célébrissimes Svanen et Aegget (1958) d'Arne Jacobsen. Ces fauteuils immensément populaires n'annoncent pas seulment les formes futuristes de la fin des années 1960. Ils sont aussi les premiers à exploiter à fond le potentiel de la mousse de latex pour le rembourrage. Car les designers de meubles commencent à apprécier ce nouveau matériau pour la liberté qu'il leur offre. Avec le latex, plus besoin de suspensions et de ressorts. Les formes deviennent beaucoup plus sculpturales et en même temps plus cohérentes visuellement. Dix ans après le lancement des fauteuils de Jacobsen, Fritz Hansen demande à Piet Hein, Bruno Mathsson de dessiner une série de tables pour mettre en valeur les chaises Myren et de la Série 7. La forme de ces tables (1968) est basée sur le concept mathématique des superellipses imaginées par Piet Hein, à mi-chemin entre le rectangle et l'ovale. En 1974, Fritz Hansen met sur le marché les extraordinaires série de chaises 1-2-3 de Verner Panton, en vingt modèles différents. Entreprises familiale pendant quatre générations, la firme sera finalement rachetée par la Skandinavisk Holding Company et ses bureaux seront transférés de Copenhague à Allerod. Fritz Hansen continue néanmoins à éditer les classiques d'Arne Jacobsen et Poul Kjaerholm aux cotés de collections plus contemporaines créées entre autres par Alfred Homann et Pelikan Design. AU cours de sa longue industrieuse histoire, Fritz Hansen a été l'un des plus importants fabricants de meubles de Scandinavie et a grandement contribué à la promotion et à la popularité de ce style scandinave à la fois simple et élégant. Aujourd'hui, l'entreprise reste fidèle à un design moderne intemporel dans lequel concept, forme, fonction, qualité ne font qu'un, et dont l'évolution est dictée par les progrès technologiques et non par la mode ou le snobisme. (taschen)

+ 33 (0)1 43 33 20 12